CE QUI EST !

 

Rien à atteindre

" La réalisation de l’illumination, ou de la nature de qui je suis vraiment, n’est pas une chose qui peut être exprimée. "

Ce qui est arrivé ne peut pas être appelé ‹‹ expérience › ›, parce que l’expérimentateur séparé devait nécessairement être absent pour qu’ai lieu cette émergence. Cependant, ce qui à accompagner cet événement a été une réalisation d’une grandeur tellement simple et d’un contenu si révolutionnaire, que l’on en reste stupéfait et tout à fait seul.

" Une des choses qu’il faut comprendre est que l’illumination n’est susceptible de se produire qu’à partir du moment où il a été accepté qu’elle ne peut être atteinte. "

Les doctrines, processus et voies progressives tournées vers une recherche de l’illumination ne font qu’exacerber le problème en confortant l’idée que le moi peur trouver une chose qu’il présume avoir perdue.

" c’est précisément cet effort, cet investissement dans l’identité de soi qui recréé continuellement l’illusion de la séparation de l’UN. "

Le seul effet positif de ce terrible effort pour devenir ‹‹ ce que je suis déjà ›› est que je vais finir par m’effondrer épuisé et lâcher-prise. Dans cet espace de lâcher-prise, une autre possibilité peut surgir. Mais la tentation d’esquiver la liberté par la sacralisation de l’effort est très séduisante. Lutter au royaume du temps et de la durée n’appelle pas à la libération.

" La voie n’est pas une tâche. Il n’y a absolument rien à atteindre, sauf la réalisation qu’il n’y a absolument rien à atteindre. "

Aucune somme d’efforts ne persuadera jamais l’unicité d’apparaitre. Tout ce qui est nécessaire, c’est un saut dans la perception, une vision autre, déjà inhérente, mais non reconnue.

 

                                                                            Extrait de l’ouvrage ‹ ce qui est › de Tony Parsons

 

 

Meditant

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire