Le sage selon Aristote

Le sage selon Aristote

Le sage qui a entrevu Dieu à travers les choses visibles est alors un homme pleinement accompli. Une telle expérience, si elle est nourrie et reproduite, donne un regard nouveau sur toute la vie et sur toutes les activités humaines.

Le sage n’est plus embourbé dans les querelles et les conflits de la cité. Il a du recul. Il voit les choses à partir de l’humilité, née du fait qu’il se reconnaît soumis à la vérité, à sa recherche. En regardant vers Dieu, l’Éternel, il se voit lui-même petit et limité, alors même qu’il porte en lui un trésor :  la capacité à le connaître.

 

boudha-2383875008-1.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×