l'amabilité selon Aristote

L’amabilité selon Aristote

Dans les rencontres, en vivant ensemble, à travers les conversations ou les activités, il y a des gens qui cherchent toujours à plaire. Ils nous flattent continuellement sans jamais nous contredire. Ils pensent qu’ils ne doivent pas causer de peine à ceux qu’ils rencontrent.

Il y a au contraire ceux qui nous contredisent continuellement ; cela ne les gênes pas de faire de la peine. Ce sont des gens hargneux, qui aiment les disputes.

Le juste milieu évite ces deux extrêmes et est digne d’éloge. Il diffère de l’amitié, car il n’implique pas de sentiment affectueux pour d’autres.

L’homme vertueux agira sans distinction avec des gens qu’il connaît, des compagnons ou des étrangers. Il fera ce qui convient à chacun, en cherchant à éviter de peiner quelqu’un, ou même de partager ses plaisirs, mais en cherchant toujours à agir selon le bien et correctement.

971882-1.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site