Les conseils pour la pratique de l'auto-libération selon l'enseignement du Dzogchen

Les conseils pour la pratique de l'auto-libération selon l'enseignement du Dzogchen

 

Le grand maître Padmasambhava a dit :

 

Dans la nature de l’esprit dépourvue de concepts, en méditant restez dans l’égalité de la non-méditation, car même méditant, demeurez naturellement, sans conflit.

Distrait, demeurez stable dans la non-distraction, car même distrait, demeurez librement sans conflit.

En demeurant, demeurez suspendu sans regarder, car même en regardant, demeurez fixé et sans conflit.

En projetant, demeurez alerte sans extérioriser, car même en projetant, demeurez ancré sans conflit.

En vous concentrant, demeurez clair sans concentration, car même concentré, demeurez recueilli sans conflit.

Dans l’effort, demeurez ouvert sans forcer, car même dans l’effort, demeurez sobre sans conflit.

En corrigeant, demeurez lucide sans corriger, car même en corrigeant, demeurez pur et sans conflit.

En accomplissant la pratique, demeurez sans l’effort d’accomplir, car même en accomplissant, demeurez spontané et sans conflit.

En supprimant (les pensées), demeurez spontané sans les nier, car même en les niant, demeurez dans le non né sans conflit.

En étant limité, demeurez alerte et sans timidité, car même limité, demeurez lumineux et sans conflit.

En vous appliquant, demeurez relaxé sans effort, car même dans l’effort, restez dans l’énergie qui jaillit, sans conflit.

En vous établissant, demeurez libre de tout fondement et sans vous poser, car même établi, restez vaste et sans conflit.

 

(D’après l’ouvrage : Longchenpa, la liberté naturelle de l’esprit) 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site