Causerie : Le bonheur sans objet

Question : Pouvez-vous me dire ce que vous entendez par « parfaitement heureux ? ». Moi-même, je ne suis pas heureux. C’est la raison principale pour laquelle je joue encore à ce jeu inventé par les humains. Dans ce jeu, il y a un perpétuel mouvement d’un objet à un autre, et la raison de cette agitation est la recherche du bonheur. Je pense qu’il n’y a ni paix ni bonheur dans ce jeu.

Réponse : Nous connaissons tous le bonheur. Nous ne pouvons le décrire, mais le fait que nous le cherchions prouve que d’une certaine façon nous le connaissons. Quand un objet désiré est atteint, nous connaissons un bref instant de bonheur. Notre erreur est de croire que ce bonheur réside dans l’objet, alors qu’en fait nous sommes déjà ce bonheur. Une fois l’objet acquis, le désir cesse pour un instant, et nous faisons l’expérience d’un état sans désir, notre véritable nature. Puis, en raison de notre ignorance, un nouveau désir naît et à nouveau masque ce bonheur sous-jacent.

 Comme vous me le faîte remarquer, à un certain moment, nous prenons conscience de ce mouvement incessant d’un objet à l’autre. C’est un moment crucial, car il ouvre la voie à une recherche spirituelle authentique qui est la quête d’un bonheur sans limite.

 

 

                                                                                          D’après l’ouvrage « le sens des choses » de Francis Lucille

 

patanjali_round.gif

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site